Rénovation et financement des travaux des ponts des communes de France: Oxand et la Banque des Territoires engagés dans le « chantier du siècle »

Oxand notre histoire

Face à la mise en lumière de l’urgence à agir contre la dégradation des ponts, qui fait suite à un rapport du Sénat publié il y a trois ans, Oxand, leader européen de la maintenance prédictive du patrimoine, a décidé d’accompagner les 36.000 communes de France aux côtés de la Banque des territoires en mettant à disposition son logiciel Infrasim, permettant à chaque commune de connaître et définir les besoins d’investissement et, de disposer d’un scénario de rénovation optimisé à sa situation.

En 2019, un rapport du Sénat mettait en lumière l’urgence à agir face à la dégradation des ponts en France, causant un risque de sécurité majeur. Mais trois ans plus tard, ce que le Sénat avait qualifié de “chantier du siècle” semble ne pas avoir été pris à sa juste mesure et les différents ouvrages, de la simple buse aux grands ouvrages d’art, sont sans cesse en train de se dégrader sur le territoire national. Pire encore, qu’ils appartiennent aux collectivités ou à l’Etat, ces ponts sont globalement en moins bon état aujourd’hui qu’en 2020, toujours selon un rapport du Sénat 

Pour répondre à cet enjeu, l’Etat, dans le cadre de France Relance, a donc décidé de débloquer une enveloppe globale de 2 milliards d’euros afin de financer, via la Banque des Territoires, la rénovation de ces ponts et ainsi éviter de nouveaux accidents et permettre de rattraper le sous-investissement des dernières décennies. Dans la mise en œuvre de ce projet, la Banque des Territoires a ainsi décidé de nouer un partenariat avec Oxand. “Cette mission conduite par deux Sénateurs, Jean-François Longeot et Bruno Belin, a permis de se rendre compte qu’un ensemble de communes, notamment les petites et moyennes, avaient une mauvaise connaissance du nombre d’ouvrages d’art qui sont à elles, mais aussi de leur état”, explique Yann Genet, directeur du développement d’Oxand. “Ce sont surtout des villes jusqu’à environ 50.000 habitants. Au-dessus, elles ont en général un réseau plus structuré avec des équipes complètes qui réalisent des audits et visites terrains, elles ont également plus de budget”.

Lisser le coût des rénovations avec des prêts jusqu’à 50 ans

Grâce à la solution Infrasim qui permet d’élaborer différents scénarios de maintenance et d’investissement  prédictifs pour les ouvrages d’art, Oxand accompagne les communes dans l’élaboration dans la durée d’un plan d’investissement et de rénovation des ponts. “Grâce à quelques renseignements fournis par la commune, nous sommes en mesure de lui donner un bilan de l’état des principaux composants des ponts et de la diriger vers un plan d’investissements à faire dans les années à venir”, détaille Yann Genet. “Le but de tout cela étant de permettre de financer sur un temps long la rénovation de ces ouvrages pour éviter d’éventuels futurs accidents et les risques associés”.

Ce financement est accessible aux collectivités grâce à la plateforme Prioréno, mise en place par la Banque des Territoires. “En France, il y a énormément d’aides disponibles et ce n’est pas toujours facile pour les communes de savoir ce à quoi on est éligible”, analyse Yann Genet. “La Banque des Territoires est un guichet unique pour l’État qui assure ce genre d’opérations. En plus, il s’agit de prêts sur de très longues durées avec des taux d’intérêts très faibles, afin de permettre aux collectivités de lisser le coût de ces rénovations dans la durée. Avec l’inflation galopante, les taux pratiqués par la Banque des territoires sont d’autant plus intéressants, que ces derniers sont négatifs entre taux réel et inflation .”

Un scénario adopté à chaque commune et à ses ouvrages d’art

Avec Prioréno, chaque commune peut déposer son dossier en ligne afin de recevoir un scénario d’investissement et de maintenance adapté à sa situation et intégrant ses différentes contraintes, qu’elles soient financières ou techniques. “C’est souvent un responsable technique ou un responsable patrimoine qui s’occupe de cela, mais il n’y a pas besoin d’avoir un niveau de connaissances très élevé. Il suffit de renseigner le nom de la commune, la date de la dernière rénovation du tablier et des principaux éléments et la typologie du pont. A partir de ces éléments et avec l’aide des experts d’Oxand, nous pouvons déjà générer un premier niveau de scénario avec une note d’état globale pour chaque pont et les besoins d’investissement”, développe Yann Genet. “Chaque scénario est attentivement vérifié par des consultants Oxand qui vont amener une lecture humaine, car on ne peut pas tout traiter avec des algorithmes.”

Une solution que les équipes d’Oxand espèrent voir se développer rapidement, tant elle répond aux enjeux actuels en matière de rénovation du patrimoine et de mise en place de solutions pérennes et intelligentes pour la gestion durable des infrastructures. “Prioréno est un portail mis à disposition gratuitement et qui permet aux communes de mettre le bon euro au bon endroit au bon moment, tout en trouvant des financements peu onéreux”, conclut Yann Genet.