PRÉSENTATION DU PROJET

Le portefeuille d’actifs d’une province dans le sud des Pays-Bas comprend des ouvrages en béton (ponts, viaducs, passages souterrain et tunnels) et sont des liens importants pour le réseau routier et le réseau d’eau. Ces constructions d’après-guerre dont les principes de conception ont évolué au fil du temps, pose la question clé : quelle est la durée de vie résiduelle des actifs ? Compte tenu de l’évolution des méthodes de conception et de l’impact environnemental, la durée de vie conceptualisée n’est pas un indicateur fiable.

BESOINS CLIENT

Suite à une modification de la législation, toutes les entités publiques sont contraintes d’ajouter leurs portefeuilles d’actifs au compte de situation, de les amortir annuellement et de prévoir des dispositions pour le financement des remplacements. Afin de remplir ces conditions, la vision de la durée de vie résiduelle fiable de ces ouvrages en béton est cruciale.

SOLUTIONS

  • Sélection de structures de génie civil représentative pour permettre d’extrapoler à l’échelle du portefeuille
  • Modélisation de la durée de vie résiduelle basée sur les risques en utilisant l’état technique actuel
  • Détermination des coûts de remplacement
  • Analyses approfondies des provisions financières à prévoir en fonction de la durée de vie résiduelle, aboutissant à une planification CAPEX jusqu’en 2067

VALEUR AJOUTÉE

  • Modélisation fiable de la durée de vie résiduelle des structures de génie civil en appui des décisions axées sur les risques
  • Valeur comptable actuelle validée, amortissement annuel nécessaire et construction des provisions pour aujourd’hui et demain

Cette étude de cas a été réalisée avec Simeo™